pigeons

De la volonté des marques de prendre les blogueurs pour des cons

J’ai reçu la semaine dernière un mail de la société Florette. Florette vend des salades, et en raconte aux blogueurs.

Parfois, les choses méritent d’être recadrées. Il est temps que les marques arrêtent de prendre les blogueurs pour des cons.

Je ne me suis fendue de ce type de billet qu’une seule fois, quand l’autre de Au Féminin en avait raconté aussi, des salades.

Florette

Je travaille dans le marketing digital depuis quelques années maintenant. Nous avons pris le virage social media, avons également des relations avec des blogueurs et des internautes qui n’ont pas de blogs mais répondent souvent présent, mais en aucun cas nous ne leur demandons de faire un quelconque boulot. Jamais nous n’avons sollicité de blogueurs pour qu’ils fassent les brainstormings à notre place ou nous soumettent leurs idées gratuitement.

Alors évidemment, Florette n’a rien inventé. Désolée, ça tombe sur vous.

Lorsque j’étais étudiante, j’ai eu fait des traductions techniques pour des entreprises « philanthropes » qui filent ainsi de la matière à des étudiants, plutôt que d’employer un traducteur dont c’est le métier. Un de mes amis en haute école de commerce doit travailler et faire des brainstormings gratuits pour de grosses sociétés partenaires de ladite école, et si lui aimerait faire signer un NDA (non-discolsure agreement) avec l’entreprise en question, les autres étudiants ne le suivent pas, trouvant cela normal. Non, ça ne l’est pas. C’est la crédibilité de votre métier qui se joue.

Il faut arrêter de penser « rémunérer » les gens en apposant leur nom ou leur URL quelque part, ou en leur filant des salades. Les graphistes, photographes, journalistes, pour ne citer qu’eux, connaissent la problématique. J’aime d’ailleurs beaucoup le Tumbr Salut l’artiste qui recense ce type de pratique. La « notoriété », terme si souvent employé pour justifier cela, ne paie pas les factures. Ceci dit, je dirai cela à mon garagiste la prochaine fois : je vous fais un billet de blog pour vous dire que vous avez trop bien fait ma révision, en échange, je ne paie pas. Bisous.

Alors oui, il y a aussi des blogueurs qui abusent. J’ai vu sur le net pas plus tard que la semaine dernière une nana qui a tweeté qu’elle écrirait un article élogieux sur l’hôtel qui lui offrirait une nuit gratuite au Maroc pour son prochain séjour. Ben non, ça ne marche pas comme ça non plus.

Les relations blogueurs doivent reposer sur un principe gagnant-gagnant, et fonctionnent généralement sur le long terme. En l’occurrence, c’est la première fois que cette société m’approche -la dernière sûrement, et me demander mon temps gratuitement pour développer leur stratégie, je trouve cela gonflé.

Donc Florette, je bosse en freelance en plus de mon activité salariée, si vous être à la recherche d’une consultante webmarketing, je me ferai une joie de vous répondre -par mail, cette fois-ci- et d’élaborer avec vous votre stratégie. Si vous tenez à réagir à ce billet, je publierai votre réponse.

Spread the world !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

30 commentaires pour “De la volonté des marques de prendre les blogueurs pour des cons

  1. C’est sûr que la perspective de se creuser la tête sur des stratégies marketing de salades en sachet, c’est tellement tentant… Qui pourrait résister à l’envie de le faire gratuitement ?

    Nous, on reçoit souvent des trucs du genre :
    « Bonjour,
    Je représente la marque/boutique [Prout prout caca d’oie].
    Voici quelques informations exclusives, que vos lecteurs meurent d’envie de connaître : [bla bla blu blu achetez nos trucs bla bla blu blu].
    Vous trouverez ci-joint [un communiqué de presse/des liens vers des articles sur le même sujet, rédigés par des gens qu’on a réussi à prendre pour des poires] .
    Merci d’insérer dans l’article que vous publierez un lien vers notre site officiel, si possible vers la page de vente du [globuli à pois verts, qui est une grande nouveauté].
    Ps : si vous pouviez le publier avant mardi, ce serait sympa, ne faites pas attendre vos lecteurs. »

      1. Perso, quand ça a l’air envoyé par un humain et que ça envoie trop mémé dans les orties, parfois, je craque, et je rétorque par un mail rageux… Puis, je me rends compte que j’ai passé un quart d’heure à répondre à un presque-bot :'(

  2. Ah ah! Bien essayé! Un style bien lourd mais bon, c’est direct au moins! Qui ne tente rien n’a rien!
    Il est sûr que certains ont mordu à l’hameçon pensant avoir quelques salades en retour!

  3. L’exploitation des entreprises envers les étudiants ou internautes, l’histoire de nos vies.

    Combien de projets « étudiants » nous ont étés données à faire dans le cadre d’un cours qui correspondait à faire toute l’étude du marché, la charte graphique, les solutions de financement viable, …, pour des entreprises ou organismes !

    Mon dernier projet étudiant à été de réalisé un montage Post-Production vidéo de qualitée professionnel pour un « professeur » qui avait filmé 2h30 de rush. On se demande si il ne va pas choisir le montage le plus réussi, le proposer à l’entreprise qui l’avait probablement engagé et se faire une petite récompense grâce à notre travail ! Oh wait, enfaite si.

    Mais que peut-on y faire ?

        1. Ah nan, j’ai eu une réponse !
          En fait on a 15 jours pour rendre un vrai devoir blablabla en format spécial etc, et la rémunération…. 3 prix !
          Un MBP, ipad et iphone 5C ou équivalent en valeur..
          Donc tout le monde bossera aussi dur pour soit rien soit un objet que « wouah-tu-le-veux-trop-alors-tu-vas-bosser-tout-seul-notre stratégie » car c’est sûr ils vont en faire des économies alors nous filer 1200€.. Braif !

          1. Merci de ton retour.
            Pfff en plus ils imposent une deadline.

            Ils font tellement bien leur veille qu’ils ne m’ont toujours pas contactée. Je m’attendais à un mail de leur part…

  4. Je suis totalement sidérée de lire ce billet ! Je n’ai même pas de mot pour qualifier la muflerie (pour rester polie). Parce que « si j’étais directeur de Florette » (comme dit dans le mail), je n’oserais jamais publier ce genre de truc, et en plus, j’aurais un certainement bien meilleur salaire que le mien actuel. C’est une HONTE ! Déjà que je n’achetais pas leurs salades, mais là, ils sont sûrs de ne pas me prendre pour une truffe 😉 ! Et puis, je vais faire passer l’info. Merci pour le billet Mlle Geekette !

  5. J’aime bien la cohérence entre ton univers et le produit… On notera quand même l’effort de personnalisation « je cherche des jeunes passionnés, geeks ou geekettes ».
    En tout cas merci pour ce moment de détente humour caustique !

  6. Ca vaut le coup d’essayer…
    Y’en a surement qui seraient interessés…Ils montrent de quoi ils sont capables en attendant un retour, comme un poste ou une collaboration…
    Les étudiants sont tellement à l’affut du moindre travail, que nombreux sont ceux qui pourraient répondre à ce mail…
    J’ai rien contre les étudiants, hein…!! Mais c’est notre triste époque…!
    Des gens sont prets à faire gratos le boulot que tu ferai…
    Alors, ca vaut le coup d’essayer…!
    ET je suis sur qu’ils vont avoir des réponses…!

  7. J’en ai lu des trucs sur les marques et la façon dont elles prennent les blogueurs pour des cons (enfin pas toutes hein), mais là j’avoue que c’est complètement hallucinant…trouver des pigeons pour bosser gratos…non mais et puis quoi encore…c’est fou…

Répondre à Ano Nymous Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut