rateau conjugal

Du râteau conjugal

Chaque année, c’est la même chose : les beaux jours reviennent, amenant avec eux les hirondelles, les bourgeons, et la déclaration d’impôts. Et chaque année, Chéri, jeune cadre dynamique, célibataire (pour les impôts uniquement, attention), voit grimper le montant de ses impôts. Et donc chaque année à cette période, son romantisme naturel l’amène à envisager un engagement officiel et en bonne et due forme avec moi. Gagner une part, quoi.

Le jour le moins glamour

Pour comprendre la suite, plantons le décor : en couple depuis 5 ans, dont 3 de vie commune, il ne me semblait pas anormal ni prématuré d’envisager que peut-être… il se pourrait que… nous pourrions officialiser les choses. Symboliquement. Non pas que je rêve de me marier, ni d’avoir une vie traditionnelle et rangée, loin de là, mais sa façon de toujours éviter le sujet m’a fait vouloir un engagement de sa part. Pur esprit de contradiction, quoi.

Donc, pour en revenir à ce jour ô combien mémorable, nous étions à une fête, un peu éméchés, et Chéri râlait qu’il donnait tout son argent à l’Etat. Et là… il eût la brillantissime et romantique idée de me demander… en PACS… Bon, dans l’ambiance, cela était romantique. Presque. En tout cas, j’ai accepté avec ferveur. Cette scène s’est tenue un samedi. Le mardi qui l’a suivi, les papiers prêts à être signés de sa blanche main l’attendaient sur la table, et moi à côté, radieuse.

MAIS…. Oui, il y a toujours un mais. Partout. Donc mais, Chéri a décidé de réfléchir. Quelques jours d’abord. Quelques mois ensuite. Jusqu’à la fin de l’année. Puis m’a annoncé, un beau moche matin, qu’il préférait ne pas le faire. En d’autres termes, qu’il se rétractait.

rateau conjugal

Du râteau conjugal

Lorsque notre couple est devenu « sérieux » et qu’un avenir à deux se dessinait, une part de moi était heureuse de ne plus avoir à me prendre de désillusions et de déceptions diverses. Chéri est un mec posé, stable et aimant. Alors me prendre le râteau du siècle, était plutôt inattendu. Les mots, certes appréhendés, mais jamais imaginés concrètement, avaient été prononcés. Le non-retour. Avec ses vagues tentatives pour me rassurer, me parlant « pourquoi se pacser si on se marie un jour », il creusait encore plus son trou.

Cette histoire remonte à l’année dernière. Entre temps, les choses n’ont pas vraiment changé, mais le printemps est revenu. J’appréhende la prochaine déclaration sur le revenu à chaque fois que je relève ma boite aux lettres.

De toute façon j’ai plus envie de m’engager.

Spread the world !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

24 commentaires pour “Du râteau conjugal

  1. L’Amour, toujours l’Amour, avec un Grand A, comme Attention au casse gueule, ou Ah bah merde ! Ou encore, Ah tiens, c’est les impôts.

    Ouais, mais finalement, le fait de vivre ensemble, c’est un engagement en soit. Dans mon couple de moi, ça me va. Bon, d’accord, on a une fille, forcément, question engagement, là, j’ai pris perpet’ :p

    Fait un môme ! Quoi ? oO

  2. On a beau etre geekette, on n’est pas à l’abris de tout de la part des hommes… C’est quoi ce virus de la peur de l’engagement qui se répand? Ca aussi c’est dans le concombre?

  3. Un homme qui n’a pas envie de s’engager… au final, c’est juste un homme comme les autres.

    C’est ce petit côté indépendant que vous aimez chez nous, je me trompe ? Enfin, pas quand il se retourne contre vous, c’est évident 😉

  4. c’est sur qu’au bout de cinq ans t’a forcément envie de construire quelque chose … (perso moi je suis pour le technique coup de pied au luc). la constipation a l’engagement est apparemment le mal du siècle…

      1. Trucs obscurs : santé, éducation, retraites, services publics … vraiment useless ces trucs, vivement que ton copain puisse défiscaliser un max tout en continuant de profiter des avantages de la France.

        Belle mentalité \o/

        1. Hmmm lançons un débat sur l’usage des impôts en France. Nous ne sommes pas contre financer tous ces trucs, + aider ceux qui en ont besoin et tout, bien au contraire.
          Par contre, financer un avion à Sarkozy [qui en avait un déjà un mais trop petit], payer les voyages en jet Paris-Le Mans de Fillon [faut bien ça], donner des aides à ceux qui profitent du système, et tout ça, non, clairement, j’ai du mal.
          En plus, au niveau « profiter des avantages de la France », ben on a à peu près rien. Pas d’allocs car pas de gamins, pas de prime pour l’emploi, pas d’aides quelconques, on a jamais été en arrêt maladie. On a rien et on ne se plaint pas, on préfère ça qu’être des assistés. Donc vois-tu, avant de le /nous traiter de gros nazes…
          Avant de nous traiter de nazes, tu pourrais aussi te pencher sur les très nombreuses boites du CAC40 qui ne paient pas une once d’impôts en France, comme par exemple Total.
          Ou encore la Bettancourt, mon mec n’a pas d’île au Seychelle et est imposé à plus de 4%.

          Si tu veux continuer à débattre de tout ça, faisons le par mail, je ne veux pas de débat politique sur ce blog.

  5. Mouahaha ! Corbeau me fait rire !
    En lisant cet article, je faisais le lien avec celui sur ta « double vie secrète ». Je comprends mieux ! 🙂

    Petit compliment : je découvre avec retardement et délice ces articles…

    1. Moué. Ça relève de l’utopie maintenant. Cette anecdote relève d’il y a 3 ans et rien n’a changé.
      Si par hasard, dans l’éventualité où, peut être que, il demanderait, je sais déjà à quoi ressemblerait mon gâteau! (cf photo billet Gourmande je suis) 😉

  6. hummm pourtant c’est pas dur le pacs.. tu vas au tribunal, tu signes, tu sors, hop au suivant !
    « et si on veut se séparer ça se passe comment ? »
    « vous repassez, on dé-signe et c’est bon »
    Rien de vraiment bien engageant… pour preuve, je l’ai fait !
    Mais on achète une maison, et je trouve ça bien plus engageant qu’un contrat ( pacs ou mariage ).

    désolé quand même 🙁
    si si, pour de vrai

  7. J’ai vraiment adoré c’est article même si je fait partie des méchants de l’histoire, et oui je suis un mec…

    Ok des fois on est un peu lourd nous les mecs, désolé

    Bravo pour l’article.

Répondre à chich0n Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut