MG erasmus

Le début de la fin

Il y a un an, quasi jour pour jour, je retrouvais le temps d’un weekend Sin City, une ville dans laquelle j’avais vécu étant étudiante lors d’un échange universitaire. Cette ville, comme je le racontais dans un billet, c’était ma bulle très privée, sans contrainte, sans quotidien, sans attache.

Je suis récemment partie en voyage dans le même pays que Sin City. La ville n’étant pas très loin de notre point de chute initial, la tentation était forte d’y retourner -accompagnée de Monsieur Geekette, pour le coup. On ne peut pas dire qu’il ait vécu pareillement cette période : pour lui, Sin City n’a pas du tout la même saveur puisqu’il m’attendue tout ce temps, mais il était partant. C’est ainsi que j’ai retrouvé cette ville dans laquelle je suis désormais une touriste.

Je me suis replongée avec délectation dans les rues de cette ville, j’ai marché, admiré, rêvé durant ces quelques jours. J’ai revu mes amis, retrouvé mon pub préféré, partagé avec mon mec mes anecdotes et mes lieux secrets, découvert de nouveaux endroits.

Mais cette fois, Sin City a eu un goût d’achevé.

MG erasmus
Sin City n'est pas Barcelone. La photo ne correspond pas. Brouillage de pistes, toussa... ^^

Lorsque j’habitais Sin City, Monsieur Geekette était venu me retrouver un weekend, et au hasard d’une soirée dans mon pub, un musicien avait joué (sans le savoir ) ma chanson rien que pour nous (il était tôt, nous étions seuls dans le pub). J’en garde un souvenir vraiment génial. Nous sommes retournés dans ce pub, un (autre) guitariste a joué ce morceau (toujours sans le savoir). L’instant était très émouvant. Mais j’ai réalisé qu’une boucle s’était bouclée ce soir-là.

J’ai épuisé la liste de toutes ces choses que j’avais mises de côté lors de mes précédents retours. Dans la petite liste de choses à voir et à faire que je tenais précieusement dans mon appli 2Do, tout a été rayé.

Lorsque j’avais publié mon billet l’année dernière, un commentaire m’avait perturbée -celui de Jjjjeeeeffff : « Le plus triste n’est pas de ne plus y retourner, mais d’y retourner et de ne plus rien ressentir. » Lorsque nous avons pris le chemin du retour, je n’étais pas triste. J’étais restée le temps qu’il fallait à Sin City. Une page s’est tournée.

J’ai le terrible sentiment que Sin City appartient désormais à mon passé. Ou plutôt que je viens de l’admettre.

Spread the world !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

40 commentaires pour “Le début de la fin

  1. Encore une fois, tu m’inspires, chère Geekette. Je vis un peu (disons, pas de la même manière) une situation similaire lorsque je suis à Tulle (la ville où désormais je vis et travaille).
    Ma vie est divisée : d’un côté j’ai le foyer familial, de l’autre j’ai mon univers, ma bulle : Tulle. (ça rime, t’as vu ? ^^)
    J’y mène mon existence tel que je l’entends.

  2. il faut savoir laisser au passé ce qui appartient au passé, chacun de nous le faisant à son allure. La vie est comme un livre. La seule différence étant que la table des matières évolue au rythme des chapitres, de nos rencontres , de nos choix.

    Bienvenue dans un nouveau chapitre 🙂

    1. J’ai rencontré une fille à Sin City en 2009 qui était aussi là-bas en échange, elle repartait chez elle quelques jours plus tard. Je lui avais demandé si elle n’était pas trop triste de rentrer. Elle m’avait répondu « no, it will be a new chapter. Just move on! ». Je ne l’ai jamais revue, mais je n’ai jamais oublié ses mots.

  3. Hello, je suis toujours là, à l’affût… 😉

    J’ai été touché à mon tour de voir que mes mots t’ont touchée.

    Tu me diras si je me trompe, mais j’ai l’impression qu’il y aura encore longtemps 2 Sin City : celui avec Monsieur G. et celui sans.

    Autre pensée : la photo que tu mets en tête, j’ai l’impression que c’est un leurre… que ce n’est pas la bonne ville… (ou alors j’ai perdu la tête ?)
    Edit : je viens de lire la légende de la photo. Je n’ai pas perdu la tête. Mais dans mon mail, la légende de la photo n’apparaît pas… 😉

  4. hummmm ça change de d’habitude… tu m’as mis le blues avec ton billet tout pourri là !!

    par contre à ce que je peux lire, y’a beaucoup « d’échange de fille à sin city » ^^
    ça me plait ça ! faut signer ou pour y aller ?

  5. Très beau témoignage, Sin city, ça ne serait pas Londres par hasard ? c’est tout ce que j’ai trouvé moi sorry 🙂

  6. Héhé, je tombe sur cette article en parcourant ton blog (oui 4 ans de retard lol).

    Alors finalement tu peux nous donner un indice pour ton sim city?? Y’a prescription je suis curieuse ^^

    Sinon j’ai un peu fait la même chose que toi, mais à l’inverse. Je suis retourné à Sin City, qui était pour le coup vraiment pour moi le Sin city avec Marv and Co. J’y avais vécu 1 an la bas, et tellement souffert…

    J’y suis donc retourné pour metttre des bons souvenirs cette fois-ci, pour voir la ville autrement que par le mal que j y avais vécu…

    Cela a vraiment été très positif, car j’y avais vécu la pire année de ma vie..

    Boucle bouclée, mais dans un cadre positif cette fois ci, ouf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut