Je suis malade, complétement malade

Mi-janvier. Tout le monde ou presque dans mon entourage a chopé une grippe, ou un rhume, ou la peste. Sauf moi. J’avais réussi à esquiver les microbes des gens malades, mes défenses immunitaires tournaient à plein régime et que même en les fréquentant, j’étais passée au travers.

Du coup, malgré le temps humide, la neige ou la pluie fine qui tombe toute la journée, le vent froid, j’ai bravé la météo du haut de mes talons de 13 et pavané dans mes jupettes sur lesquelles je n’ai pas pour habitude de marcher.

Ca, c’était jusqu’à mardi soir. Belle époque. J’avais rendez-vous avec des copains pour aller au théâtre, pour une fois je n’étais pas en retard et avais même cinq minutes d’avance. J’avais aussi réussi à trouver à me garer pas trop loin. Je fais des efforts.

Sauf que je me suis trompée de théâtre.

J’ai donc dû courir pour arriver au bon théâtre, à peu près un kilomètre plus loin mais tout en montée, en talons et jupette. Mes potes ont demandé à la billetterie si on pouvait m’attendre, car « l’éternelle retardataire arrivait ». ‘tain, j’étais à l’heure à l’origine.

Je suis ainsi arrivée essoufflée comme pas permis, et avais ouvert un bouton de ma veste car j’avais trop chaud.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai pris froid.

pierre-tombale

Mais c’est insidieux, je ne m’en suis rendue compte que le mercredi après-midi. Le soir, j’ai bien senti qu’un truc n’allait pas, et j’ai pris un cachet avec un verre de Porto. Non, je n’avais pas d’eau à portée de main. Mais je comptais sur mes défenses immunitaires que je pensais être à fond. Je me suis trompée.

Jeudi. J’ai l’impression que je vais crever de mon rhume. J’ai plus ou moins réussi à assurer deux rendez-vous pros (enfin, l’un était semi-pro), mais j’ai pensé continuellement en arrière-plan « Dormir, dormir, dormir, dormir, dormir, dormir ».

J’ai cherché ce que je laisserai sur ma tombe, pour vendredi ou plus tard : « A ma mère : au moins, j’ai eu les derniers maux. A mon mec : ceci est ma dernière concession ». J’ai rigolé toute seule de mes conneries, puis je suis allée me reposer. En paix.

Spread the world !Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on Facebook
Taggé comme:

À propos de l'auteur

On dit de moi que je suis parfois asociale et trop geek. En fait, j'aime juste être peinarde. Je me sentais incomprise jusqu'à ce que j'ouvre ce blog.

20 Commentaires

  1. RT @Mlle_Geekette: [Blog] Je suis malade, complétement malade – http://t.co/Ufn2n86Y6A

  2. Le Porto aura ta peau ma Geekette ! Méf’ ! 😉

    Sinon, J’ADOOOORE tes idées d’épitaphe. Du grand art.

  3. Jùstain dit :

    Une cuite et ça repart 😛

  4. Cristophe dit :

    Si à 30 ans tu n’es pas dans la tombe, tu as raté ta vie.

  5. jjjjeeeeffff dit :

    Oui, moi aussi, j’adore tes épitaphes !

    Le Porto, c’est doux… il faudrait un truc qui attaque un peu plus, qui désinfecte, non ?
    Bon, en tout cas, remets-toi vite sur pieds (talons, ou pas talons, on t’aime !).

  6. mouch dit :

    Une grosse cuiller de L52 dès que tu te sens bizarre. ça dégasse un peu sur le coup (pour un truc aux plantes, ça surprend) après tu dors bien. Un docteur avait un jour sorti à ma sœur (qui a vécu une situation semblable) « l’ennemi c’est pas les autres » …

  7. RT @Mlle_Geekette: [Blog] Je suis malade, complétement malade – http://t.co/Ufn2n86Y6A

  8. Salut!

    Eh oui c’est tout le temps quand on est malade qu’on se rend compte que c’était bien avant, mais ça repart!

    Ce que j’ai surtout aimé dans ton article, c’est l’image, excellente de chez excellente lol 😉

    Allez fais attention à toi la prochaine fois et te gourre pas de théatre! Pourtant à Lyon y’en a pas 50 non plus, les boules que tu as dû avoir lol! J’aurrais été toi, j’aurrais ragée à mort !!

    A+

    Noémie de Icelanded

Laisser un commentaire

- Je joue le jeu des commentaires en Do follow, mais SVP n'abusez pas des ancres optimisées et des commentaires bidons, ils ne seront pas validés


Get Adobe Flash player