De la joie des enterrements

Je suis tombée sur le blog (que soit dit en passant je vous recommande) d’une dessinatrice de BD. Certaines de ses planches m’ont fait beaucoup rire.

Mais une en particulier me vaut cette note. Je vous laisse la méditer:

Enterrement vie de jeune fille

Never ever

Alors?

Tout d’abord, sachez le, si un jour je dois me marier, celle qui osera m’organiser un enterrement de vie de jeune fille, ou EJVF pour les habituées de ce genre de sauterie, à la bouffonne se verra lapidée un samedi après midi sur le champs de Mars. Que cela soit bien dit : NO WAY.

J’ai déjà dû participer à ce type d’ événement. Une fois de trop. Déjà, rien que l’idée me met mal à l’aise. En quoi le fait d’être mariée devrait changer quelque chose à ta vie ? En quoi nous n’aurions plus le droit de sortir avec des copines se mettre notre race boire un verre ? En quoi l’escapade le temps d’un weekend avec des filles que l’on connait parfois plus que notre mec ne serait plus autorisée ? Enfin bref je m’égare.

Pour en revenir au dit événement, par politesse et pour ne pas passer pour une sauvage, j’ai bien dû m’y rendre. Le programme de cette journée de folie ? La future mariée devait aller demander des capotes à chaque groupe de mecs, affublée d’un top marqué d’annotation vulgaires (et je ne suis pas du genre à être choquée facilement), puis le soir, le karaoké. Quelle magnifique journée.

Forcément, j’étais la seule du groupe de joyeuses luronnes à jouir (de ma liberté). Et encore forcément, la discussion ne pouvait tourner qu’autour de leur propre enterrement de vie de jeune fille passé.
J’en ai quand même conclu, entre deux pintes de vodka pure, que puisque c’étaient ces mêmes filles qui avaient organisé la journée, que celle-ci ne pouvait être que le résultat d’une vengeance.

Lis bien, ça va t’épater : ton amie célibataire à l’époque t’organise une fête merdique, tu attends soigneusement le moment de ta vengeance. Son enterrement de vie de jeune fille est donc l’occasion idéale pour une humiliation en règle. Logique imparable.

J’ai un autre EVJF bientôt. C’est con , j’ai piscine ce jour-là.

Spread the world !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Taggé comme:

À propos de l'auteur

J'ai créé ce blog en mars 2011. Il parlait alors de geekeries en tout genre. Ma vie a pas mal évolué, ce blog avec. Aujourd'hui, il est à mon image : la vie belle et rebelle.

11 Comments

  1. jeromeh7 dit :

    Là t’as raison c’est de la grosse connerie. Putain mais c’est pas possible c’est un virus ?

    Moi je vais jamais à aucun enterrement de vie de jeune fille ! Jamais ! 😉 merci pour le blog de penelope jolicoeur.

  2. Nathan dit :

    Ah oui, j’en croise tout le temps des comme ça, aussi. J’ai envie de leur mettre des claques, mais en même temps je me dis qu’elles doivent déjà assez souffrir comme ça.

  3. Pers0nne dit :

    En+la mariée qui doit embrasser un max de garcons dans la journée, est toujours la plus moche du groupe…

  4. Moi dit :

    Manifestation de beaufitude ou exutoire sadique mais « moral » ? À voir. La psychologie de groupe, c’est pas toujours passionnant, mais c’est sans fin. En tout cas, c’est comme les bizutages de toutes sortes : ça sert à donner un sentiment de puissance au bizuteur et un sentiment d’appartenance au bizut (« il est des nôtres etc. »).

    L’humanité dans ce qu’elle a de plus intelligent…

  5. Chapitre Onze dit :

    Je viens de lire ton article « Google Analytics mon amour » et je me suis bien marrée ! (J’attends avec impatience d’avoir plus de requêtes sur le mien pour les analyser – si ce jour vient…).

    Tout ça pour dire que je me suis précipitée pour lire cet article-ci ! Décidément nos cerveaux doivent avoir des concordances quelques part…

    Je déteste ce genre de « manifestations ». Je les trouve pathétiques ! J’ai malheureusement accepté deux fois des invitations. Comment peut-on se ridiculiser à ce point ? Je me suis jurée de ne plus y participé de all my life !

    Je me suis mariée (après 10 années de vie dans le péché…), le message est bien passé : interdiction d’organiser la soirée pathétique !

  6. […] un lecteur récent de MG et que tu as eu la flemme de remonter les pages, j’ai déjà raconté ma joie des enterrements de vie de jeune fille). Pour vous mettre dans le contexte, une copine connue à l’automne se marie cet été et […]

  7. loussie dit :

    Je découvre ton blog, d’où mon commentaire tardif (en même temps je suis une procrastinatrice de compèt donc va savoir), et je suis toutafé d’accord sur l’ignominie de l’EVJF (rhaaa rien que d’écrire evjf ca m’agace). Ayant récemment été désignée organisatrice de celui de ma meilleure amie, j’ai longtemps cogité, parce qu’elle non plus ne valide pas d’etre déguisée en pute et de devoir demander des capotes a des touristes japonais dans la rue. Du coup, je suis la preuve qu’il existe une alternative: une mini chasse au trésor dans des endroits qu’elle adore, avec a chaque étape une mini animation impliquant de l’alcool. Et op, un vrai EVJF ET une vraie murge, pour le bonheur de tous es participants , keep faith les meufs !

  8. RT @Mlle_Geekette: [C était mieux avant]: De la joie des enterrements http://t.co/PjNKkv9IsX #Asociabilité

  9. Gul dit :

    Allez ça peut etre fun des fois 😉 Un déguisement a la con, des trucs debiles à faire et de l alcool : Avoue qu on se marre bien quand meme 🙂

    Ma femme était en pyjama et a du faire une quete pour acheter de la lingerie coquine pour la nuit de noce, et ma foi je remercie sa copine qui a eu l idée 😀

Leave A Reply