Réponse à Marie-Laure Sauty de Chalon de AuFeminin, également experte ès Twitter

Alors que je me posais tranquillement sur le PC mercredi soir, dans le seul but de glander 5 minutes sur Twitter, So Vaness m’a envoyé la vidéo ci-dessous et cet article parus sur Au Feminin. J’ai déjà fait part sur ce blog de ce que je pensais de la presse féminine, et ce n’est pas glorieux.


J’ai voulu laisser un commentaire rapide à Marie-Laure Sauty de Chalon qui me paraît connaître très bien Twitter, mais ce n’était pas possible, alors je lui réponds par le biais de ce billet, qu’elle trouvera bien en se googlant un de ces jours.

Comme vous le savez, Twitter est un peu mon terrain de jeu, j’en parlais justement hier dans un billet dans lequel je défendais déjà ma liberté d’expression sur le Net, menacée par ma mère.

Chère Marie-Laure,

Comme vous avez pu le lire plus haut , je suis tombée ce soir sur votre vidéo dans laquelle vous parlez de Twitter et expliquez en 7 points pourquoi les femmes n’aiment pas ce réseau social. Je n’aime pas prendre mon cas pour une généralité, mais laissez-moi vous démontrer que les femmes sont sur Twitter, et apprécient ce réseau.

En premier lieu, laissez-moi vous corriger: vous dites que « 80% des hommes en France sont sur Twitter et seulement 20% de femmes ». Je pense que vous vouliez dire « des internautes », car sachez que 32% des français ne sont pas connectés. Admettez que cela fait beaucoup. Ensuite, il n’y a que 5,2 millions d’utilisateurs de Twitter en France, ce qui ne fait que 13% de la population inscrite. Sachez encore qu’il y a sur Twitter 59% de femmes, et non 20. Oh, et selon cette infographie, les femmes seraient même plus actives que les hommes à gazouiller. Je vous mets le lien vers une étude sur les proportions hommes/femmes sur les réseaux sociaux, c’est en anglais, mais comme vous affichez CEO comme fonction sur la vidéo je me suis dis que vous n’auriez pas de problème pour lire ces stats certes un peu vieilles, mais je vous en chercherai de plus récentes quand j’aurai 5 minutes. Mais bon, pour quelqu’un qui siège au Conseil National du Numérique, vous devez savoir tout cela.

Entrons dans le vif du sujet.

Vous dites en premier point que nous, femmes, avons « peur d’oser ». Vous poursuivez en avançant que le côté geek de Twitter doit causer une appréhension.

Laissez-moi vous expliquer, si vous le voulez bien. Nous sommes en 2012, et aujourd’hui, les femmes ont aussi accès à l’informatique et si elles ont « peur d’oser » (quel bel oxymore au passage) c’est peut-être bien à cause de sites comme celui dont vous êtes la CEO, comme vous dites. Je vous invite à lire mon billet sur la presse féminine.

En second point, vous dites que c’est l’éloquence. Je dirais presque qu’il manque la fin dans votre phrase, mais passons. En tout cas vous, vous n’en manquez pas, c’est bien. Vous expliquez cela par le fait que ce sont les garçons qui font des discours aux mariages. Je ne suis que peu réceptive à cet argument que je trouve facile car en admettant qu’en effet les filles n’osent pas prendre la parole, cela voudrait dire que l’on ne nous éduque pas pareil non? Et puis si ce n’était qu’aux mariages encore, OSEF, mais quid de la vie de tous les jours? C’est assez pourri comme argument, si vous me permettez l’expression.

En troisième point, vous parlez de la compétition qui nous gêne sur Twitter. J’avoue être restée coi. Heureusement, vous  précisez : « la compétition du nombre de followers, qu’il faille aller vite, et que les femmes n’aiment pas trop ça. » Je suis sur Twitter depuis 3 ans et demi. Sachez que OSEF du nombre de followers (OSEF ça veut dire On s’en fout). Ce n’est pas une course, vous savez. Bon, je vous concède que pour certains si bien sûr, tout le monde n’a pas dépassé le stade de qui a la plus grosse.

Mais lorsque vous dites qu’entre femmes, la compétition est plus physique (tout d’abord j’ai cru que vous parliez de sport, puis je me suis souvenue que vous étiez la CEO de AuFéminin, alors j’ai pris le terme physique dans son sens superficiel) et que l’on veut être parfaite. Pensez-vous que les hommes ambitionnent d’être de gros blaireaux? Enfin passons. Avez-vous déjà travaillé dans une entreprise dans laquelle vous n’étiez pas CEO? La compétition féminine est réelle dans le monde du travail; souvenez-vous déjà à l’école elle avait lieu. A Science-Po aussi, sans nul doute. Ce qui est drôle, c’est que vous précisez « une compétition qu’on nous fabrique ». Oui, vous avez raison. Et ce sont les sites comme le vôtre qui la fabrique, justement. Quelle ironie.

Mais alors dans le quatrième point -mon préféré, je dois vous avouer- vous dites, je vous cite : « les femmes veulent être cachées. La relation pour les femmes sur web doit être sous pseudonyme […]. Sur Twitter il y a la photo, on peut se cacher aussi mais c’est difficile […], c’est un frein à l’expression. » Alors, voyez-vous, lors de ton inscription, vous avez le choix de mettre votre vrai nom ou un pseudo. Twitter n’est pas comme Facebook ou Google et n’impose pas que ses utilisateurs mettent leur vrai nom. Ce qui est une très bonne chose, par ailleurs. Je vous propose d’aller faire un petit tour rapide sur Twitter pour constater la chose par vous-même : plein de gens ont un pseudo, et une photo qui n’est pas la leur. Si une bonne proportion de twittos, comme nous nous appellons affectueusement entre nous, choisissent de mettre leur nom et leur photo, c’est déjà par choix et parce que nombre d’entre eux utilisent Twitter à des fins professionnelles. Vous comprendrez aisément que je n’ai pas fait ce choix et n’affiche pas Mademoizelle Geekette sur mon CV, qui lui a le droit à mon autre compte, avec ma photo, mon mail, mon numéro de sécurité sociale.

En cinquième point, vous évoquez que 140 caractères obligent à être « monothème ». J’ai tendance à voir le verre rempli à moitié et emploierai plus le terme de « synthétique ». Si c’est pour raconter comment votre petit dernier a rempli sa couche, il y a Facebook pour cela, voyez-vous, voire AuFeminin. Vous voyez mal « comment parler de bébé et de Sarkozy » et de « robe et d »écologie ». Tout cela donne une image bien frivole des femmes. Bien que nous parlions beaucoup de futilités sur Twitter, j’en conviens et participe à ce joyeux bordel, les femmes aussi savent tenir une discussion sérieuse sans y insérer des futilités.

En sixième point, vous dites que Twitter n’est pas « sensuel ». J’ai été surprise par l’utilisation de ce mot dans ce contexte, je le pensais plus signifier « agréable pour les sens ». Bon soit, je n’ai pas la science infuse, alors admettons. Notez que je suis conciliante ce soir. Ce qui me dérange plus, c’est que juste après, vous enchaînez en affirmant que Facebook est sensuel parce que l’on peut y mettre des « photos, qu’il y a un environnement, un truc ». Connaissez-vous Twitpic? C’est un service que propose Twitter pour partager des photos. Pratique n’est-ce-pas? Puis je me dis que sur Twitter aussi il y a un environnement, et un truc. Je me doute bien que votre coeur de cible se trouve sur Facebook. Ah mais, vous ne savez pas ce que je pense de Facebook, alors je vous renvoie vers ce billet ainsi que celui-ci. Maintenant que les choses sont plus claires pour vous, j’aimerais que vous m’expliquiez en quoi le livre des faces est agréable pour mes sens. Je sais bien que vous passez de la pommade à votre cible, mais tout de même, n’exagérons rien.

Enfin, le septième argument est exceptionnel. « Ben oui, faut en avoir sept, on n’a pas le choix! ». Ben si, on a le choix, toujours non? Vous auriez juste modifié l’intitulé du billet « les 6 raisons blablabla ». Et donc, le fait que 140 soit un multiple de 7 est un motif pour que les femmes ne twittent pas? J’avoue rester perplexe. Puis ce non-argument rejoint un peu le point 5, quelque part. C’est de la triche, convenez-en.

Plus sérieusement, votre site (je ne blâme pas seulement Aufeminin, j’inclus la quasi totalité des sites dits féminins) dessert la cause féministe, donne une image fausse des femmes, nous cantonne dans un rôle de second sexe. Twitter est une toile de fond pour ce billet, mais qu’un site tel que AuFeminin, dans le top 20 des sites français en terme de visiteurs uniques (11 941 000 en octobre 2011), ose proférer des choses fausses donne une image terrible des femmes : superficielle, ultra-consommatrice, complexée. La seule mission de ce genre de site et de la presse féminine est de nous conformer aux désirs des hommes, eux-mêmes formatés par des créatures fantasmées, photoshoppées et opérées créées par les média. Vous instaurez un idéal de standards physiques et moraux inatteignables dans l’unique but de faire de nous des consommatrices avilies aux groupes de cosmétiques et d’habillement. De grâce, STOP.

Bien cordialement,

MG

PS : bien évidemment, mon blog est ouvert à toute réponse de votre part ou à votre service communication. Mon e-mail : mademoizellegeekette @ gmail . com

 

Edit: Marie-Laure Sauty de Chalon a fait son mea culpa sur Twitter en fin d’après-midi. Apparemment, je n’ai pas été la seule à m’offusquer des propos soutenus dans la vidéo.

Je vous ai choqués, irrités , je comprends vos réactions… je me suis exprimée maladroitement, mais je racontais les raisons données par les femmes collectées sur nos forums lorsqu’elles ne vont pas sur Twitter… désolée de ce malentendu, notre seul objectif est d’amener les femmes à profiter de ce formidable réseau social… impitoyable… et c’est très bien comme ça ! Aujourd’hui j’en fais les frais, c’est une bonne leçon mais ça ne nous décourage pas de militer chaque jour pour que plus de femmes utilisent et profitent d’internet pour partager leurs idées, leurs croyances et leurs envies, y compris désormais sur twitter !#http://www.aufeminin.com/dernieres-tendances/differences-hommes-femmes-sur-twitter-n109163.html

Edit 2: Il se trouve qu’en fait je suis arrivée après la guerre, j’ ai découvert la vidéo alors que le mea culpa avait déjà été fait, et que d’autres billets avaient été publiés. Je décroche du web à peine 3h et à mon retour je suis out.

Par contre, ce mea culpa est limite pire que la vidéo. « je racontais les raisons données par les femmes collectées sur nos forums »: c’est pour ça qu’il y avait la raison 7? Aaaaaah.

Je vous mets le billet de Maud qui partage mes idées et a fait un bon article, le billet de Klaire, très drôle, et celui de Gaëlle-Marie Zimmerman dont j’apprécie toujours l’humour.

Par ailleurs, le compte twitter de MLSC : @mlsauty (220 tweets au 8 février, c’est peu dire si Twitter, elle connaît bien le sujet.)

Spread the world !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Taggé comme:

À propos de l'auteur

J'ai créé ce blog en mars 2011. Il parlait alors de geekeries en tout genre. Ma vie a pas mal évolué, ce blog avec. Aujourd'hui, il est à mon image : la vie belle et rebelle.

31 Comments

  1. @mlsauty choquée, en effet. J’ai même publié une réponse (avant de voir votre tweet vous excusant) http://t.co/7lViBERz

  2. et encore un bel article pour lui répondre à Marie-Laure qui a 219 tweets à son actif….. elle ne sait pas comment s en servir peut être, ou elle n’en voit pas l’utilité ou je ne sais pas quoi…. Et puis le classement des comptes à suivre sur auféminin me fait rire….. je te mets en lien sur mon article….

    • laisse moi rire dit :

      holalaaa elle n’a que 219 tweets ! houuu la nulleuuuu !
      c’est peut-être qu’elle n’a pas le besoin de s’afficher pour se sentir exister ?

      c’est vrai qu’afficher au monde :
      « J ai envie d aller au ski!!!! »
      « Bon il faut tous souhaiter un joyeux anniversaire à mon amoureux »

      ça vaut vraiment le coup quand même

  3. […] et l’archaïsme 2.0 – Marie-Laure Sauty de Chalon, tweete comme moi si t’es un homme ! – Réponse À Marie-Laure Sauty De Chalon, Experte Ès Twitter – La femme sur Twitter – Quarante-quatre ans de féminisme plus tard … –  La réponse […]

  4. Calystod dit :

    Mon dieu, les stéréotypes dans la vidéo. Et j’ai pas compris à la fin, il interroge un bisexuel? Euh, squoi l’intérêt de la précision/blague? « Bon, pour conclure, on va demander à Bernard, qui a changé de sexe, sur ce qu’il pense de tout ça ».

    J’aime beaucoup le top des comptes à suivre aussi.

  5. […] Mademoizelle Geekette 0.000000 0.000000 Évaluez ceci : Share this:J'aimeJ'aime2 blogueurs aiment […]

  6. RT @Mlle_Geekette: [Blog] Réponse à Marie-Laure Sauty de Chalon de Aufeminin, experte ès Twitter – http://t.co/7lViBERz #new

  7. Chapitre Onze dit :

    Du grand n’importe quoi ! Finalement le fait que tu n’aies pu laisser de commentaire est un mal pour un bien, au moins tu as pu écrire ce billet très complet.

  8. Usuldeath dit :

    Très bon billet. Marre des stéréotypes!! Très bonne analyse de ce que sont les magazines comme celui-ci et tous les autres de la presse féminine.

  9. @BrunetteRoyalty @SoVaness j’ai fait un billet hier soir en réponse à la vidéo http://t.co/7lViBERz . Marre!

  10. Misanthrope7 dit :

    Mdr, j’adore ce billet.
    je viens de parcourir quelques tweets de cette personne et j’avoue être bluffé par… L’intérêt de ces tweets. Alors oui, je racontais beaucoup d’annerie lorsque j’y étais mais bon je ne suis pas CEO. Bref…
    Il m’arrive d’aller sur AuFeminin mais je me suis rendu compte que comme beaucoup de presse féminine, vous, les FEMMES, ne ressemblez pas du tout à ce qu’il y a dedans… C’est d’ailleurs assez déroutant du coup pour nous les HOMMES car avec cette presse, nous nous faisons une idée de la Femme comme étant frêles, timides, n’osant rien, pleine de romantisme et en fait vous êtes loin d’être comme cela.
    A croire que la presse féminine n’a pas évolué durant ses 50 dernières années…
    Alors oui, il n’y a toujours pas d’égalité, il y a encore du machisme, de la mysoginie mais les femmes savent très bien se comporter comme les hommes donc il faut arrêter de prendre les femmes comme des petites choses fragiles ne sachant pas utiliser les outils modernes.

    Je vous ramène d’ailleurs à ces fabuleuses citations sur les femmes (repompées sur des sites féminins et d’autre) :

    Proverbe : « Derrière chaque grand homme, se cache une femme ».

    Le Mahatma Gandhi : « Si la non-violence est la loi de l’humanité, l’avenir appartient aux femmes. Qui peut faire appel au cœur des hommes avec plus d’efficacité que la femme ? »

    Louis Aragon : « L’avenir de l’homme, c’est la femme ».

    Jean-Claude Maurice, éditorialiste du « Journal du Dimanche » :
    « Mépriser les femmes est une erreur d’algèbre. Elles sont majoritaires dans le corps électoral, ce qui peut être sinon la clé du succès du moins un pied de biche pour en forcer la porte ».

    • Non puis déjà, « CEO », si tu diriges une boîte dans la vallée de la silicone, c’est classe, si c’est une boîte établie en région parisienne, c’est tout de suite moins crédible.
      Comme tous les blaireaux qui mettent dans leur bio sur Twitter « founder of [My Blog] », « CEO » (ou auto-entrepreneur en fait), « serial entrepreneur ».

      Bref, je m’égare. Ca m’arrive souvent.
      Merci pour ton retour Misanthrope.

  11. Cristophe dit :

    Ça fait toujours du bien de lire/entendre une femme s’insurger contre un certain discours sur les femmes, la critique de l’intérieur… Je ne vais pas m’étaler, ma femme vient de sortir de sa cuisine, elle veut l’ordinateur pour passer sa commande à La redou*e de ses sacs aspirateur avant d’emmener à l’école ses sept nains.

  12. Le pire ennemi du féminisme, ce sont les féministes!

    Bon pour ce qui est de Twitter, je n’y suis pas. Trop chronophage pour moi et j’ai essayé d’y aller une fois, ça m’avait semblé être le foutoir, alors j’ai laissé tombé.

    je ne dis déjà pas grand chose sur FB, je ne vois pas ce que je dirais sur Twitter…

  13. Inzecity dit :

    Une chose est sûre, les femmes et les hommes sont égaux… devant la connerie 😉

  14. mme-beaute dit :

    bien dit !
    Aufeminin en plus n’est absolument pas représentatif des femmes c’est un site qui colle à tous les clichés les plus neuneu qu’on voit déjà dans la presse

  15. Gentil Salaud dit :

    AuFeminin EST representatif, sinon on ne peut pas expliquer son succes (ou alors MGeekette y travaille le SEO?). Est-ce qu’on soutiendrait que lequipe.fr n’est pas representatif des hommes? Allons allons…

    Si les magazines feminins sont si nuls et si nombreux, c’est au’ils sont viable economiquement, donc qu’ils sont achetes, donc qu’un paquet de greluches s’y reconnaissent et payent pour se laisser dire comemnt elles doivent gerer leur vie.
    De la a dire qu’une bonne portion des femmes sont incapables de prendre des decisions et ressentent le besoin qu’on leur dise quoi faire…

    Twitter ouais j’aime bien l’idee d’avoir tout plein d’avis differents (genre democratie), mais faut pouvoir se permettre d’etre accroche dessus H24. En plus c’est un combleur de temps (ces trucs que tu fais quand t’as rien a faire), et moi j’adore les moments creux.

  16. Bonne réponse et bien argumentée… Il faut attendre que l’intéressé se manifeste, quoi qu’il en soit, tout ça n’est vraiment pas très glorieux pour la presse féminine et puis à vouloir brodé sur tout et sur rien, on finit par dire des (grosses) bêtises…

  17. « Ce sont les garçons qui font des discours aux mariages ». Grande preuve que les femmes n’osent pas s’exprimer, hein. Le mariage, c’est pas du tout censé être un truc « traditionnel » où les gens ressortent des coutumes d’un autre temps (que ce soit pour le fun ou pas, hein, je critique pas les gens qui se marient). Ahem. Et les gens se marient tous les jours de leur existence. Sisi. Pis j’ai pas fréquenté beaucoup de mariage, mes les rares auxquels j’ai assisté, il me semble que les DEUX tourteraux ont fait un speech de circonstance.

    J’allais argumenter sur chacun des éléments qui m’ont révoltée dans ce gnagnagna, les femmes ne font pas d’études, ont envie de vivre cachées (pourquoi pas cloîtrées, tant qu’on y est) et ont peur de la technologie, mais je risquerais fort de faire un roman surenchérissant sur ce qui a déjà été dit, aussi vais-je m’en abstenir.

    Le faux-féminisme-Comtesse-de-Séguresque qui se réclame féministe me donne des soubresauts gastriques.

    Bon, je vous laisse, faut que j’aille acheter une robe en parlant du bébé de Sarkozy (et ensuite j’irai vomir en faisant des rotation à 360° avec ma tête).

  18. Arle Uein dit :

    Déjà, le principe d’une femme qui s’exprime au nom de toutes les femmes, c’est toujours aussi drôle. Ensuite, tout son « exposé » est fondé sur une succession d’impressions, pas sur une étude ou une enquête sérieuse. Pour finir, c’est de la bonne grosse caricature en mode presse féminine. Elle ne maîtrise pas son sujet et ça se sent.

  19. Ahahah ton billet m’a fait rire je suppose Mme de Chalon est franchement d’une autre époque, elle a de ces préjugés ça foutrait presque la gerbe. Les femmes ont « moins » d’éloquence que les hommes…sans déconner. Dès 9 ans : les filles ont 18 mois d’avance verbale sur les garçons, si ça c’est pas de la facilité à s’exprimer…

    (euh dsl de m’exciter comme ça sur ton blog, elle m’a énervé.)

  20. Pourquoi 80% des twittos sont des hommes? La réponse est là: http://t.co/YAfcBEvy #twitter #paritéfemmeshommes

  21. @marilor quand on connait la vision de la patronne de @aufeminin_com sur Twitter … http://t.co/WrhWNSiw

  22. A_l_ancienne dit :

    A la la….
    Que dire…
    Si ce n’est que…
    T’es une tueuse ! (MDR !)

  23. […] ne me suis fendue de ce type de billet qu’une seule fois, quand l’autre de Au Féminin en avait raconté aussi, des […]

Leave A Reply