dark vador mother

I am not your mother

Dimanche 25 mai.

Je me réveille ce matin avec le SMS d’un pote : « bonne fête, ou pas hihihi. » Je me suis dit que pour écrire « hihihi » il était soit encore bourré de la veille, soit sarcastique.

Le temps que j’allume le PC, j’ai tilté que l’on était le 25 mai et que c’était la Geek Pride Day. Etonnée qu’il ait connaissance de cette date, mais flattée qu’il ait pensé à moi, je lui réponds « Merci ^^ ». Il m’envoie : « Merci de quoi ? Ne me dis pas que tu t’es mise à vouloir un môme ! ».

Outch.

C’est aussi la fête des mères, c’est vrai.

Sarcastique, donc.

fete des non pere barney stinston himym

Je ne l’ai jamais vraiment fêtée depuis que je ne dois plus faire des colliers de pâtes ou des moulages de ma main à l’école. Les conventions sociales m’emmerdaient déjà lorsque j’étais petite.

Ce n’est pas pour autant que je ne suis pas pleine d’attentions pour ma mère. Comme pour les cadeaux de Noël, j’offre des trucs ou envoie un SMS gentil tout au long de l’année. Enfin, lorsqu’elle ne m’énerve pas, car nos relations sont en dents de scie.

Du coup, je pose toujours la même question : qu’ont ces fêtes convenues et commerciales et soit-disant familiales – parce que seuls les grands-pères peuvent aller se faire foutre, le lobby des fleuristes et marchands de parfum n’ayant pas décidé de leur instaurer une fête à eux, les pauvres – d’authentique ?

Ma mère m’a envoyé une vanne la semaine dernière entre l’apéro et le passage à table lors d’un repas de famille, je lui en ai envoyé une autre entre le fromage et le dessert, ça serait quelque peu hypocrite de ma part de me ramener un bouquet de fleurs dans une main, des gâteaux dans une autre, avec l’unique raison que c’est la fête des mères. Alors que je le ferai sûrement un de ces quatre, pour passer un après-midi à baver sur le reste de la famille papoter. J’ai tout de même envoyé un SMS, histoire de ne pas passer pour une fille indigne. Les conventions sociales.

Et puis, toujours cette culture de glorifier la femme qui s’est reproduite. Wow, t’as bien baisé, félicitations. Pourquoi nous, les nullipares, comme je le lis parfois sur des blogs, nous donc, les parias, n’aurions pas une fête des non-parents ? Encore que cela créerait une nouvelle fête, donc une nouvelle convention sociale. Mais dans le principe ? Doit-on obligatoirement être mère pour être une femme accomplie et complète ?

Et puis, parce que parfois je peux aussi faire preuve d’empathie, est-ce nécessaire de rappeler des épisodes douloureux de leur vie à ces femmes qui veulent des gosses mais ne peuvent pas car elles sont stériles, à celles qui viennent de perdre leur mère, aux femmes célibataires qui aimeraient bien, à celles dont on a pris l’enfant, celles qui ont eu des grossesses non-désirées qui ont avorté ou pas, et j’en passe ?

Spread the world !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

18 commentaires pour “I am not your mother

  1. Geekette, splendide article ! Je retrouve ton acrimonie, ta causticité, ton regard aiguisé et ta verve misanthropique ! Que j’aime te lire quand tu te montres aussi critique envers le genre humain !

    Je ne peux qu’aller dans ton sens en ce qui concerne le rejet des conventions sociales, toutes aussi hypocrites et mercantiles les unes que les autres.

    Tes propos sur la parentalité m’ont rappelé un débat que j’ai eu sur Facebook (c’est tellement rare que cela mérite d’être souligné !). Toutefois, les points de vue exprimés sont si sensibles que je ne me permettrai pas les dévoiler ici.

    Toujours est qu’il qu’enfanter pour enfanter n’est qu’égoïsme, surtout quand ces « heureux parents » n’ont rien pour garder leur progéniture à l’abri du besoin.
    (C’est malheureusement un phénomène très courant)

    Une femme accomplie et complète n’est pas nécessairement mère : si elle peut être effectivement celle qui a donné la vie en connaissance de cause, elle peut aussi être celle qui a choisi de s’abstenir après mûre réflexion et pour des raisons diverses. Dans les deux cas, elle s’en sort grandie.

    Ton dernier paragraphe souligne fort bien le malaise que doivent subir ces femmes qui ne rentrent pas dans ce « moule » et qui doit être, chaque année, très éprouvant.

  2. et on remet ça dans 3 semaines ..

    (quand je lis ton article, quelque part ça me rassure de ne pas être le seul a ne pas supporter toute ces fêtes a la con x) )

  3. Mdrrrrr… Très drôle comme d’hab. Je pointerais juste le doigt sur ce pb de fête qui dérange tant. Alors oui c’est devenu mercantile mais à la base cela ne l’était pas donc arrêtons cet argument bidon. Ensuite, l’argument du « et celles qui ne peuvent pas ou qui ne le sont pas encore ou même celles qui ne le veulent pas »… Franchement, entre nous, c’est capilotracté du bulbe comme réponse non ? Ça fait un peu cours de récré de maternelle ou de primaire… Voire cours de l’Élysée lorsque certains ministres se plaignent que Jean il a une voiture et pas moi… Ou encore (allez je balance) « pourquoi on fête noël et pas les fêtes des autres religions / pourquoi truc peut prendre un jour de congé pour sa religion alors que nous sommes dans un pays laïque »…
    Bien oui… C’est exactement pareil… De l’enfantillage…
    Allez, sur ce trollcomm, je vous kiss sur la dent de sagesse et pense fort à toutes les mamans qui ont toutes risqué leur vie lors de leur accouchement (même aujourd’hui cela peut générer un décès) que ce soit par plaisir ou non.

  4. Le problème des conventions sociales c’est que si toi tu ne t’y plies pas, alors tu risques de froisser ceux qui eux, s’y plient. Ainsi, je suis sûre que ta maman attendait quelque chose de ta part en ce jour de Fête des mères et ton SMS a réussi à satisfaire cette attente. C’est nul, je suis d’accord, mais en voulant prendre la société à rebrousse-poil on risque surtout de faire de la peine à ceux qui comptent pour nous…

Répondre à Cristophe Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut