Noël : on va se réunir, tous, manger à outrance et boire à démesure, pendant que…

Je voulais écrire un billet autour de Noël comme ceux des autres années, c’est-à-dire avec des vannes acerbes sur ma famille et cette fête célébrant l’avènement de la société capitaliste.

Mais je l’ai déjà fait. Plusieurs fois.

Cette année, je vais angler mon billet différemment.

Je ne cherche pas à faire la morale, ni à culpabiliser personne. Simplement, à dire comment sont les choses, ailleurs. Ailleurs, c’est-à-dire, juste à côté de chez nous.

Cela fait maintenant deux ans que je suis bénévole au sein d’une association qui s’occupe de personnes âgées, isolées et en situation de précarité.

Je ne vous raconte pas cela pour me jeter des fleurs, je ne suis pas la bénévole de l’année. Je vais seulement voir un monsieur à peu près une heure par semaine. De temps en temps, je file un coup de main et livre des courses à d’autres personnes âgées. Mais quand je vois le boulot qu’abattent certains bénévoles qui ont une vie sûrement plus remplie que la mienne, déjà avec leurs enfants, je me dis que je pourrai en faire plus. Mais, je ne le fais pas pour autant. Parce que j’ai mon boulot, ma vie.

noel-space-invaders

Ce Noël, en plus du monsieur que je vais régulièrement voir, j’ai distribué le colis à un autre monsieur, récemment signalé à l’association par l’une de ses voisines. Je l’ai appelé le 23 décembre, et je suis passée chez lui le 24 -aujourd’hui, donc.

Je suis arrivée chez lui avec vingt minutes de retard. Il m’attendait sur le pas de sa porte. Je m’en suis voulu d’avoir traîné, de m’être dit que ce n’était pas grave si j’arrivais en retard, puisqu’il m’attendait chez lui au chaud. Il m’a fait entrer, je lui ai donné le petit sac. Il ne faisait pas si chaud que ça dans son appartement. On a discuté un peu. Il m’a dit après moins d’une minute d’échange qu’il était seul au monde et n’en pouvait plus.

J’ai vu des photos d’enfants épinglées sur un tableau, je lui ai demandé si le soir, pour le réveillon, il sera avec eux, s’ils étaient ses enfants ou peut-être ses petits-enfants. Il m’a dit que ses deux enfants étaient morts asphyxiés dans un incendie, 25 ans auparavant. Il a ajouté que tous les ans, il faisait dire une messe en leur souvenir. Que sa femme l’avait quitté un peu avant la mort des petits. Qu’il avait bien quelques amis, mais tous un peu éloignés dans la région, et plus aucun d’eux ne conduisait, donc ils ne se voyaient plus. Qu’il ne croisait jamais ses voisins, un jeune couple aux horaires décousues et une famille très occupée qui bosse dans la restauration. Que le temps lui était insupportable. Qu’il ne savait pas pourquoi il était encore là.

Je l’ai écouté. Je ne savais pas trop quoi lui dire. Oui, parce que j’ai séché la formation dispensée aux nouveaux bénévoles, à laquelle j’aurais dû participer quand j’ai commencé. Et que du coup, quand ce monsieur ou l’autre que je vois souvent, me disent qu’ils ont besoin de parler, je peux les écouter mais je me sens tellement impuissante après.

Je me suis dit que j’allais demander à faire cette formation.

J’ai dû rester une vingtaine de minutes à tout casser avec lui. Il m’a remerciée une trentaine de fois d’être venue.

En partant, il m’a souhaité un bon Noël. Du tac au tac, j’ai répondu « pareillement ». Puis j’ai eu honte, car j’ai percuté. Je me suis excusée, mais je m’en veux de lui avoir dit ça.

Je vais le revoir, nous irons prendre un café au bistrot du coin prochainement.

Pour le réveillon, je serai en famille. Je vais sûrement manger à outrance parce que mon père cuisine bien et picoler plus que nécessaire pour supporter ma mère. Mais je pense à ce vieux monsieur.

Voilà, Noël à vous Joyeux.

Yoda Noel

Spread the world !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Taggé comme:

À propos de l'auteur

On dit de moi que je suis parfois asociale et trop geek. En fait, j'aime juste être peinarde. Je me sentais incomprise jusqu'à ce que j'ouvre ce blog.

17 Comments

  1. Chapitre Onze dit :

    Ce billet m’émeut beaucoup. Moi aussi je pense souvent aux personnes seules. Finalement ces fêtes ne font que plus de mal aux gens qui ne sont pas invités, qui n’ont pas de famille…

    Je te souhaite néanmoins un bon réveillon.

  2. Cristophe dit :

    Noël, comme à tout banquet c’est le moment de chanter :
    ♫ Aujourd’hui on n’a plus le droit d’avoir faim ni d’avoir froid ♫
    Ni d’être seul peut-on ajouter.

  3. RT @Mlle_Geekette: [Blog] Noël : on va se réunir, tous, manger à outrance et boire à démesure, pendant que… – http://t.co/NGrFoigmVn

  4. RT @Mlle_Geekette: [Blog] Noël : on va se réunir, tous, manger à outrance et boire à démesure, pendant que… – http://t.co/NGrFoigmVn

  5. Noël : on va se réunir, tous, manger à outrance et boire à démesure pendant que… http://t.co/qisUWV1eoV Billet émouvant de @Mlle_Geekette.

  6. Sacrée claque avec ce billet.
    Non, tu ne te jettes pas de fleurs. Je crois que ni moi ni les autres lecteurs ne savions au sujet de ton activité bénévole.

    Tu as séché la formation et as répondu « pareillement », et alors ? Au moins tu as été sincère, attentive et peut-être un peu maladroite, mais n’est-ce pas là le principal ? Tu aurais répondu par des vétilles que l’on t’aurait enseignées… Parfois les personnes ne demandent pas de réponses, elles sont déjà satisfaites d’avoir un regard attentif porté sur elles.

    J’ai la « chance » de ne pas apprécier Noël, peut-être parce que cette soirée n’a jamais été conforme à l’image d’Épinal (large famille réunie, etc.). Ma famille est si disloquée que les repas de Noël n’ont toujours comporté que quatre personnes. (Nul doute qu’ils profiteront de ce Noël à la Réunion avec d’autres membres de la famille) Le sapin, les cadeaux, c’étaient bien que mon frangin et moi étions gamins. Désormais, on n’attend pas Noël pour passer de bons moments.

    Me concernant, ce sera une soirée comme les autres et cela m’enchante, mais je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour celles et ceux qui sombrent dans la solitude et surtout : l’indifférence.

  7. @korezian dit :

    RT @Mlle_Geekette: [Blog] Noël : on va se réunir, tous, manger à outrance et boire à démesure, pendant que… – http://t.co/NGrFoigmVn

  8. [Blog] Noël : on va se réunir, tous, manger à outrance et boire à démesure, pendant que… – http://t.co/NGrFoigmVn

  9. RT @Mlle_Geekette: [Blog] Noël : on va se réunir, tous, manger à outrance et boire à démesure, pendant que… – http://t.co/NGrFoigmVn

  10. RT @Mlle_Geekette: [Blog] Noël : on va se réunir, tous, manger à outrance et boire à démesure, pendant que… – http://t.co/NGrFoigmVn

  11. Isabelle dit :

    Voilà qui remet les choses en place. Merci.

  12. Caro dit :

    Ce billet m’a donné des frissons!Il m’a aussi donné envie de faire du bénévolat et m’a aussi fait un peu culpabiliser….

    Merci pour cet instant plein d’émotions!

  13. Agence marketplace dit :

    La solitude est vraiment horrible. Je me pose souvent la question de ce que je deviendrai à cet âge… Si j’aurai toujours des amis, de la famille, etc… Plus je pense à ça, plus j’ai envie de profiter avec mes proches mais aussi de faire plaisir aux inconnus qui n’ont pas la même chance que moi actuellement!
    Les gens devraient voir plus loin que le bout de leur nez pour le bonheur des autres…
    Merci pour cet article, tu es très forte! J’espère que tu as passé un bon noël et te souhaite une bonne fin d’année!

  14. Flo @ rasoircentre dit :

    Le Noël si le temps pour danser ,s’amuser , boire… le but c’est d’enlever la solitude
    Merci pour l’article

Leave A Reply


Get Adobe Flash player