ctrl z

Je ne regrette rien, mais …

Je pars du principe que si je fais -ou pas- quelque chose, c’est que sur le moment cela me semble la bonne décision, et que ressasser plus tard ne servira à rien. Mais malgré tout …

ctrl z

… j’aurais dû prendre cette photo dans le désert, mais je me suis dit que j’en aurais l’occasion plus loin. Hé bien non.

… j’aurais dû renvoyer balader cette collègue d’un précédent job ce matin-là, pour éviter qu’elle ne se prenne pour ma supérieure ensuite. Mais j’étais en période d’essai, et je n’ai pas osé. Au moins maintenant, je dis les choses quand il le faut.

… j’aurais dû acheter les bottes entraperçues dans ce magasin, alors que j’étais en pleine dispute avec mon mec, que nous étions en vacances, et qu’il m’a dit méchamment « non, tu m’emmerdes avec tes bottes, on se casse ». Il aurait dû se casser tout seul. Et je serais certes rentrée à pied, mais avec mes nouvelles bottes.

… je n’aurais pas dû déballer à mon mec le pourquoi je serais heureuse que l’on s’engage un peu plus lui et moi. Pour qu’il me réponde un « je suis blasé » en conduisant sans même me regarder. Mais au moins, c’est dit.

… je n’aurais pas dû céder aux avances répétées de l’ex de l’une de mes meilleures amies de l’époque. Mais il m’avait embrassée par surprise, et j’avais laissé faire. Sa nouvelle copine, une salope, avait fouillé son téléphone, avait intercepté un SMS qu’il m’avait envoyé, et s’était empressée de tout raconter à mon amie. Elle s’est alors aussi envoyé mon ex et depuis, on s’envoie un mail deux fois l’an. Et encore. (NE JAMAIS, JAMAIS, JAMAIS TOUCHER AUX CONVOITES, AUX EX ET ACTUELS DE NOS AMIES).

regrets… j’aurais dû croire en mon rêve de carrière après le bac et ne pas bifurquer sans même tenter sous prétexte que cette voie était -et est toujours- bouchée. Au moins, j’aurais essayé, et peut-être qu’aujourd’hui, je serais en poste. Il y a quatre ans, je me suis lancée, ça a payé un peu. Mais ça n’ira pas plus loin car secteur vraiment bouché.

… je n’aurais pas dû supplier l’un de mes ex de ne pas me quitter et pleurer dès que je le revoyais. La fierté, merde. Puis la pitié n’a jamais fait revenir personne. Mais, j’avais 19 ans. Depuis, j’ai appris.

… je n’aurais pas dû écouter mon ami fanboy me conseiller de prendre un iPhone 3GS (il venait de sortir à l’époque). J’aurais attendu 2 mois, le premier Nexus sortait. Mais deux ans plus tard, je suis revenue dans le droit chemin.

Mais, tout ça, c’est fait, alors …

Spread the world !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

18 commentaires pour “Je ne regrette rien, mais …

  1. Les regrets, comme toi, je part du principe de ne pas en avoir.
    J’ai fait des choix et je les assume 🙂
    Si je considère que c’était une erreur, ben la prochaine fois je fais un autre choix 🙂

    En tout cas, pour les bottes, c’est quand même con, tu les a pas trouvé ailleurs ? 😉

  2. La meilleure des raisons de ne pas regretter, c’est que nos choix (qu’ils puissent paraitre bon ou mauvais aujourd’hui) ont fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui.

    Regretter le passé, c’est regretté ce que nous sommes devenus…
    c’est ne pas s’aimer…

    Et moi, je m’aime bien 😉

    (et pour tes bottes dis-toi qu’un retour à pied les auraient immanquablement détériorées…)

  3. « je n’aurais pas dû céder aux avances répétées de l’ex de l’une de mes meilleures amies »
    houa comment tu te la pètes ! Je suis trop une bonasse, je me fais trop brancher …

  4. Petit billet bien sympatoche ma Geekette !
    Ah, je ne serais pas capable d’en faire, puisque les choix que j’ai fait (avec un échec au bout) m’ont finalement conduit vers une voie qui me satisfait pleinement.

    Que se serait-il passé si j’avais « joué » autrement ?
    Bref.

Répondre à Fred-Nib (@Nibounet) Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut