De l’éphémère de ma vie de couple : 36h

Le temps est à l’intensité des sentiments, dans le spleen comme dans la joie. Il me reste 8h à vivre dans ce lieu qui a été mon chez-moi pendant quatre mois, où j’ai vécu et travaillé, et rencontré un homme que j’aime un peu trop bien, et que c’est très réciproque.

C’est la fin. J’ai vidé ma chambre hier soir, mis dans mes valises mes vêtements, mes livres, les souvenirs que j’ai achetés ces derniers mois dans mon pays du Nord. J’ai décroché les photos que j’avais accrochées sur le mur. J’ai changé les draps de mon lit –j’ai donné à laver des draps propres, je n’ai pas dormi dans mon lit depuis plus d’un mois héhé. C’est la fin. J’ai aussi vidé mon petit bureau, fait toutes mes sauvegardes. J’ai envoyé le mail à tous mes collègues pour dire « Good bye and good luck ». Bon, comme je suis restée un jour de plus après la fin de mon contrat, j’ai croisé plein de monde et c’était assez drôle de les voir s’étonner de me voir encore là ^^ . « Still here ? You are not supposed to be far, far away ? »

Comme j’ai dû rendre ma chambre, j’ai officiellement emménagé chez mon mec comme je restais un jour de plus sur place. C’était juste pour 36h. Il n’a même pas râlé quand il m’a vue entreposer deux gros sacs dans sa chambre, et mettre plein de bordel dans sa salle de bain. Du coup, on a vécu officiellement ensemble, et même si c’était pour seulement 36h, c’était chouette.

Comme je vous le disais récemment, je ne sais pas vivre à moitié. Quand je reste quelques jours dans un endroit, je n’y suis pas de passage, j’y vis. Cela fait un mois que je suis dans ma ville du Nord, je connais ses rues par cœur ou presque désormais, je sais où se trouve le magasin bio, je sais où trouver la presse étrangère, je connais la petite boutique qui fait des cookies délicieux, et celle où on trouve des petites robes rouges sexy. A force de tester bars et restaurants, je connais désormais quelques bonnes adresses. J’ai renseigné un touriste l’autre jour qui cherchait une rue. Je pense qu’après mon prochain contrat, c’est là que je viendrai m’installer.

image

Tout ça pour dire que, même si mon emménagement n’a été que de 36h, il a été pour nous bien réel et nous l’avons vécu comme un rapprochement supplémentaire dans notre relation. Enfin, il est devenu officiel, parce que concrètement, ça faisait déjà un mois que j’avais mes habitudes et mon bordel chez lui.

Mais alors c’est la fin. Hier soir, nous avons profité du coucher de soleil tardif pour aller pique-niquer au fond d’un fjord. Ce soir, nous sommes sortis en ville pour notre dernier dîner. Je portais une robe rouge qui l’a fait tomber. Il l’a fait tomber ensuite. Cette soirée a été la meilleure depuis des mois. La meilleure, la plus belle, la plus triste, la plus vraie, la plus intense, la plus sexy.

Nous avons beaucoup parlé. Nous avons choisi conjointement de nous en arrêter là, pour ne pas subir une relation à distance génératrice de souffrance pour tous les deux. Et il nous faudrait patienter huit mois avant de potentiellement nous revoir entre deux contrats, alors que nous n’avons passé qu’un mois ensemble. Nous ne savons objectivement ni l’un ni l’autre ce que nous ferons d’ici un an. Vous imaginez que la décision n’a pas été facile à prendre. Je sais que c’est la bonne cependant.

Notre relation à la fin programmée aura été tellement dense et condensée que nos 36h de vie commune sont dans la lignée du reste. Quand on sait que l’on a que 33 jours devant soi, tout s’accélère. Le début, le milieu, la fin. P’tain, la fin.

Donc, ma belle histoire s’achèvera le 4 août à midi. Je ne regrette absolument rien. Même si en écrivant ce billet au milieu de la nuit, j’ai des larmes qui me viennent. Mon copain est au travail, il s’inquiète que je ne dorme pas alors que je suis éclatée, sommeil, alcool un peu, émotions. Mais si je dors, cette journée sera terminée et à mon réveil, il sera demain, et nous devrons nous séparer.

Le blog est devenu un exutoire. Ça fait du bien aussi parfois.

Ça ira mieux demain.

Spread the world !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Taggé comme:

À propos de l'auteur

J'ai créé ce blog en mars 2011. Il parlait alors de geekeries en tout genre. Ma vie a pas mal évolué, ce blog avec. Aujourd'hui, il est à mon image : la vie belle et rebelle.

9 Comments

  1. Cristophe dit :

    La parenthèse enchantée est fermée. Il est l’heure d’avoir la tête au boulot.

  2. Flo dit :

    Pas facile ce moment… je suis de tout coeur avec toi.
    Bouger géographiquement devrait aider à aller de l’avant.
    Merci pour ton retour au blog, nous apprécions te suivre.
    J’ai hâte d’avoir de tes nouvelles lors d’un prochain billet
    Bonne suite ..

  3. jjjjeeeeffff dit :

    J’imagine assez bien ce que tu ressens. Tu le décris d’ailleurs parfaitement.
    Peut-être que s’il n’y avait pas eu ce terme annoncé, votre relation aurait été moins intense ?
    On n’en sait rien, « OSEF » (c’est toi qui m’a expliqué la signification, il y a longtemps).
    Bon courage, pas trop de larmes, un peu d’optimisme…
    Et à bientôt.

    • Oui, nous aurions pris plus de temps, j’imagine. Mais oui Osef, les choses ont été ainsi, et c’était bien.

      On ne se sépare pas vraiment, on ne se promet rien, parce qu’on ne le peut pas, mais on laisse les portes ouvertes.
      Pfiouuu c’est dur de dire au revoir.
      A bientôt oui 🙂

  4. T dit :

    Hello, première fois que je laisse un commentaire sur ce blog découvert il y a quelques années maintenant … sur lequel je viens jeter un oeil de temps à autre ne fût-ce que pour sourire un brin … la découverte date du Note 1 (comme je venais de m’en offrir un en cadeau) … oh purée cela date 🙂

    Là à la lecture de ce billet (j’ai failli écrire ‘post’ par habitude), j’ai eu envie de laisser un petit mot ..

    Je viens de voir qu’il était 13h00 et que donc le moment fatidique est passé …

    Bon courage à toi Miss … continue de bien remplir ton passeport … et à la prochaine lecture 🙂

  5. islande blog dit :

    Ah mince… Je débarque là, je n’avais pas compris ça l’autre soir lol.

    Bon ben bon courage. Très vrai tes smiley, je compatis 😉 ;| ;( Ça résume tout

    Bref, je te siuhaite de profiter de ton voyage, et d’en prendre plein la vue.

    Mr Puffin

Leave A Reply