On devrait pouvoir choisir sa famille

S’il y a bien quelqu’un dont je me passerais dans mon entourage, c’est ma belle-sœur. Le genre de personne inutile à tous, mais qui la ramène tout le temps, sur tout, et surtout, sur tous. (Suis sûre que ce genre de répétition doit avoir un nom. Ou alors je viens d’inventer une nouvelle figure de style)

Bref, mon frère a trouvé un boulet. Il est des gens, comme elle, qui cumulent les tares (je parlerai plus tard de ma théorie de la tare. #teasing). A chaque réunion de famille, à Noël, il faut la supporter, et lui parler (dans le sens du poil en plus). Il paraît que je dois  sociabiliser un peu, et arrêter de lancer des piques. Je me trouvais pourtant bien sociable moi.

Ce n’est pas faute d’avoir essayé d’ouvrir les yeux de mon frère. Messages subtiles ou pas et comportement impoli voire odieux, remarques plus que moins désagréables, j’ai tout tenté. Mais non. Puis on m’a dit que cela ne me regardait pas. Pourtant je trouvais ça drôle. Genre, lorsqu’elle a fait son enterrement de vie de jeune fille (auquel je n’étais pas invitée, Dieu merci), elle avait mis en statut sur MSN « merci pour cet enterrement de vie ». J’avais écrit moi « on n’a pas enterré la bonne personne ». J’en ris encore à raconter ça.

Comedie-Sociale

Ce qui est ironique, c’est qu’à peine j’en ai parlé autour de moi, les langues se sont déliées : tout le monde a une tare (qui a dit « taré »?) et tout le monde fait semblant de s’apprécier plus ou moins pour éviter les clashs. Moi, ce sont les personnes que je préfère éviter habituellement, mais bon, chacun son truc. Me voilà donc en train de jouer le jeu de la comédie sociale, tout ce que je déteste. En général j’évite soigneusement d’y participer, mais d’autres enjeux sont là.

La famille, ça fait chier parfois.

 

Edit: On m’a très justement fait remarquer qu’il manquait quelques exemples dans cet article. J’en ai bien conscience, mais si quelqu’un de ma famille tombe sur ce blog, mon anonymat deviendra très relatif. Donc je préfère ne pas donner de bâton en plus.

Spread the world !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Taggé comme:

À propos de l'auteur

J'ai créé ce blog en mars 2011. Il parlait alors de geekeries en tout genre. Ma vie a pas mal évolué, ce blog avec. Aujourd'hui, il est à mon image : la vie belle et rebelle.

34 Comments

  1. Misanthrope7 dit :

    Ah ah ah… Dur hein ? Mais oui c’est important de ne pas tout dire. On pourrait appeler cela du tact. Ou bien, suivant ce qu’on ne peut dire, du respect, de l’amour et j’en passe. Tout ne peut pas être dit sinon gare aux pertes et fracas. En plus, si ton frère est heureux et tant que ta belle sœur ne se moque pas de lui, quel est l’intérêt de faire l’antisociale ? 😉

    N’empêche… Des fois… Bin ça casse les bonbons, je saiiiiiiiiiiiiis 😀

    Et puis tout le monde le sait : on ne choisie pas sa famille :p

  2. Oui l’honnêteté ça ne paie pas, m’en suis déjà rendue compte.
    En ce qui concerne le frère, ce n’est pas être antisociale mais lui faire réaliser pour lui éviter d’être triste plus tard. Altruisme, tout ça… Ma bonté me perdra. (Bon une toute petite infime partie de moi sait bien que c’est mal. Mais c’est comme ça)

  3. Malifaz dit :

    La famille c’est parfois (très) chiant tout court, mais hélas c’est comme le loto, c’est le jeu ma pauvre Lucette.

  4. Malifaz dit :

    Ouais pourquoi pas, ce n’est pas encore imposable de rêver.

  5. maeva dit :

    Salut ! Première visite, un article famille&potins… +++ !!
    Mon copain et sa belle soeur (femme de son frère) ne s’entendent pas, au point qu’il n’y a pas de repas de famille, pas de sortie ensemble… Je vois rarement notre neveu ! Dommage d’en arriver là… Il vaut mieux régler ses problèmes dès le départ mais parfois je sais bien que c’est plus fort que nous. Si la personne en face est mauvaise il vaut mieux l’éviter et ne surtout pas essayer de la faire changer.

  6. TMC dit :

    Moi il m’est arrivé un truc super bizarre la dernière fois: j’étais jalous de mon beauf avec qui je m’entends bien d’habitude. je sais pas ce qui m’a pris ce jour là, mais c’est le genre de trucs qui donne envie, c sûr, de « choisir sa famille » … sachant qu’on n’a rien de plus précieux que sa famille

    • Bizarre si en plus vous avez de bons rapports! Y a des jours comme ça…

      La famille, bien sûr que c’est important, mais c’est aussi une contrainte: quand t’es jeune ils t’empêchent de vivre ta vie (bon OK c’est pour ton bien, mais c’est pour les besoins de mon raisonnement), ensuite quand t’as un gamin tu ne peux pas vivre ta vie car il te faut les garder, puis après faut t’occuper de tes parents vieillissants qui t’empêchent de vivre ta vie, puis après c’est toi qui est vieux et tu n’as plus la force de rien faire et tu finis dans une maison de retraite dans laquelle tes enfants pour qui tu t’es privé t’auront placés. Petits ingrats.

      Liberté chérie.

  7. TMC dit :

    Eclairage intéressant. Je m’en souviendrais, le cas échéant, et à ta Liberté Chérie, je rajoute « Software is like Sex, it’s better when it’s free » …

  8. […] que je voulais sans avoir à me restreindre. J’ai ainsi pu casser du sucre sur le dos de ma belle-sœur, de certains contacts Facebook, des gamins insupportables d’une copine. (Je viens de percuter […]

  9. [Blog] On devrait pouvoir choisir sa famille – http://goo.gl/Ebqlm via @Mlle_Geekette

  10. jjjjeeeeffff dit :

    Je viens aux nouvelles : ta belle-soeur est-elle toujours ta belle-soeur ?

    Et puis j’ai bien envie d’apporter ma petite contribution :
    Ce que tu appelles « comédie sociale » et que d’autres appellent aussi « hypocrisie », est, selon moi, indispensable. A petite dose, ok, mais néanmoins nécessaire. Un genre de lubrifiant de notre mécanique sociale.
    Je m’explique : je rencontre de plus en plus de gens qui sont très fiers de « dire ce qu’ils pensent ». Comme ça, paf. Par exemple l’employé qui envoie chier son patron et qui s’en vante parce qu’il « dit ce qu’il pense ». La vendeuse qui envoie balader le client parce qu’il est trop tatillon. Etc.
    Peut-être qu’il faut aussi savoir « prendre sur soi ». Qu’est-ce qui est plus courageux ? Dire ce qu’on pense et être tranquille ou ravaler sa fierté et faire un effort social ?
    Si tout le monde disait ce qu’il pense à tout le monde, adieu société, bonjour les conflits !
    Après, je la connais pas la belle-soeur… y en a des vraiment chiantes quand même !

    • Elle l’est toujours. Nos relations sont dans une phase positives en ce moment.

      Bien sûr qu’il faut savoir prendre sur soi. Je tiens à mon job, à mon frère, à les amis. J’ai un minimum de bienséance 😉
      Mais ça fait chier de devoir se contenir, parfois.

      Crois moi que quand elle s’y met, elle est très chiante!

  11. Nathatt dit :

    T’as pas 36 solutions, soit tu la boucles et dans ce cas là tu risques de devoir faire une croix sur tes relations avec ton frère car tu ne le verras plus.
    Soit tu l’ouvres une bonne fois pour toute et tu la descends en flèche, mais la tu risques de couper toutes relations avec ton frère…
    C’est un peu comme l’histoire du bon et du mauvais chasseur mais bon…
    Comme tu le montres, la comédie sociale reste malheureusement ta seule alternative au gros clash des familles.

    Dans tous les cas, bon courage!

  12. […] placé ces gens insupportables parmi nos proches, car comme vous le savez aussi, fidèles lecteurs, on ne choisit pas sa famille et c’est bien malheureux. Mais si encore ça ne se limitait qu’à la famille, mais non. […]

  13. Myd Lan dit :

    Ah… ma belle sœur me dit que je suis un bébé et que je ne parle pas beaucoup! #QuelleCo**e

    Hors, je suis une vraie pipelette, et apparemment je suis plutôt responsable pour mon age (ça c’est mon homme qui me le dit et le reste de la famille – moi j’en sais rien)…

    Juste que comme je ne la supporte pas du tout (elle croit avoir la science infuse etc etc), je me ferme complètement quand elle est la et je ne parle plus. Je deviens une vraie carpe. Au moins j’évite la guerre!!! Les gens sans intérêt je ne leur parle pas, c’est le plus simple à mon gout. Même si je passe pour ce que je ne suis pas…
    Tant pis, je sais que mes amis et le reste de la famille que j’apprécie savent que je ne suis pas comme ça!

  14. […] plaisir à fustiger les codes qui régissent la vie en société (Fêtes de fin d’année, famille, bébés, mariage, et j’en passe !). Je ne me suis d’ailleurs permis de récupérer ce […]

  15. […] faut jouer le jeu de la comédie sociale. Il faut se taper les repas de famille, faire bonne figure, ne pas trop picoler de Porto « parce que c’est Noël tout de […]

  16. […] s’est mise sur Facebook il y a quelques années quand mon frère et ma belle-sœur ont eu leur fille. Ils balançaient des photos et rentraient dans le cliché des gens […]

  17. […] il compte pour moi. 2/ Mettre de l’eau dans mon porto (pfff c’est gâcher) et parler avec ma belle-sœur et ainsi plus voir mon frère. 3/ Faire un baptême en […]

  18. […] je hais ma belle soeur- Une problématique de société ça aussi? Déjà que supporter sa famille, ce n’est pas toujours évident, mais alors les pièces […]

  19. […] de temps avec tes grand-mères, elles ne sont pas éternelles. Ne t’engueule pas avec ton frère avant son mariage, il la choisira elle plutôt que toi, et tu resteras un an sans entendre parler de […]

  20. […] celle des autres … (je suis aigrie depuis 2 semaines car je me suis embrouillée avec mon frère qui est un abruti notoire, ce qui peut certes influencer mon jugement global de la notion de […]

  21. […] de mes deux neveux et de ma belle-soeur tombe en début d’année. Comme nous étions invités chez eux samedi soir, j’ai fait […]

  22. […] ma belle-soeur qui avait mis en statut sur MSN à l’époque où c’était encore bien […]

  23. […] je vais dormir chez mes parents/amie/frère » (ah non il a trop de gamins et il y a ma belle-sœur), si je vivais seule je devrais soit me démerder (ahahah) ou déménager. Ça me coûterait trop […]

  24. […] je lui ai conseillé un téléphone relativement basique, avec des touches et sans fioritures. Ma belle-sœur, cette connasse qui a toujours mieux tout compris que tout le monde, a dit à ma mère […]

  25. […] placé ces gens insupportables parmi nos proches, car comme vous le savez aussi, fidèles lecteurs, on ne choisit pas sa famille et c’est bien malheureux. Mais si encore ça ne se limitait qu’à la famille, mais non. […]

Leave A Reply