horloge picto

Du retour du passé

Ca fait un bail que je n’ai rien publié sur ce blog.

Je suis repartie il y a un mois, loin de tout. Si mon départ a été compliqué -dire au revoir à Pénélaud et à mon adorable chaton est de plus en plus difficile, je suis heureuse comme tout dans la toundra, dans la glace, loin de toute civilisation. Ma vie dans cette base à l’écart de tout me permet de prendre du recul, du temps pour moi, de me recentrer sur ce qui m’est essentiel.

Je travaille toujours beaucoup, les journées filent. Pénélaud m’a dit hier que ça faisait un mois tout pile que j’étais partie. En effet… J’ai le sentiment que ça fait seulement quelques jours, même s’il me manque.

horloge picto

La vie est assez ironique. Je suis sur la même base qu’il y a trois ans, quand j’étais avec Monsieur Minuté. Et demain, on va se croiser. Peu de temps, mais tout de même. Je l’ai appris cet après-midi. On s’est revus deux fois déjà entre temps, et les deux fois c’était bizarre. J’avais même écrit une nuit l’année dernière un billet que j’ai dépublié au petit matin. On a cohabité un mois en août dernier sur la base, Pénélaud était venu me rejoindre, et sa nouvelle nana, une fille tout à fait quelconque, même pas souriante, avait eu la même idée. Ce qui fait que nous nous sommes tous.tes vu.es. Et que je n’étais pas du tout, mais alors du tout, à l’aise. Et quand nos conjoint.es sont parti.es, nous nous sommes plus ou moins évité.es. Il est parti lui aussi, et est revenu quelques semaines plus tard, avant que je ne parte, en novembre dernier. On s’évitait toujours. Un soir, une nana avait fêté son anniversaire, j’avais un coup dans le nez et j’avais été lui parler. C’était bien. Il m’avait dit qu’il n’osait pas venir me voir car j’avais parfois des éclairs dans les yeux ^^ On avait parlé de mon mariage à venir, de sa relation avec sa nouvelle copine, du mauvais timing pour nous. La vie a continué, je suis rentrée, repartie, rentrée à nouveau, je me suis mariée, je suis repartie. Je suis pleinement heureuse.

Suffisamment pour regarder en arrière avec sérénité.

Mais demain on va se croiser, et j’aurais préféré ne plus jamais le revoir. Histoire de laisser le passé là où il doit être.

[Edit] On s’est effectivement croisé, et ça m’a fait ni chaud ni froid. Mais alors… RAF.

Spread the world !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
MG, c'est la vie belle et rebelle !
Posts created 234

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut