colibri

Noël en transition

24 décembre. Je voulais écrire un billet du type liste de Noël, avec des trucs à la con dedans.

J’ai eu l’idée de ce billet ce matin en me maquillant. Me suis dit que ça pourrait faire un billet drôle et qui changerait des billets plein de mauvaise volonté que j’écris tous les ans à cette période de l’année. Je le ferai pour Nouvel an.

Mais je me suis dit ensuite en me lavant les dents que Noël est réellement à mon sens l’avènement de l’asservissement à la société capitaliste et que je n’ai pas particulièrement envie de participer à la ronde. Je suis depuis quelques années dans un mouvement de décroissance, je recycle/revends/achète d’occasion un maximum de choses du quotidien, essaie de virer le plastique de ma vie (ce n’est pas si simple d’être zéro déchet), bref. C’est un mouvement qui prend de plus en plus d’ampleur et c’est très bien. Les gens, dont je fais partie, prennent conscience à quel point le plastique a envahi nos vies et à quel point il est nocif.

En m’habillant, je me suis dit que je participais tout de même à la ronde. Je passe les fêtes dans la famille de mon compagnon. Ils aiment l’esprit de Noël -j’ai même été avec eux à la messe l’année dernière, mais c’était par politesse et pour jouer à la belle-fille idéale. Cette année je remets ça, mais l’année prochaine je verrai. J’ai prévu un cadeau pour chacun d’eux. Nous leur a dit qu’on ne voulait rien, on n’a besoin de rien. Je vais passer un bon moment parce qu’ils sont sympas et qu’on va leur annoncer notre mariage. Instants émotions en vue.

En mettant mes bas sexy, je me suis dit que Noël est l’exemple-type d’évènements de gaspillage, et que parler un peu de zéro déchet (cliquez, c’est le blog d’une famille qui distille plein de bons conseils, mais il y en a plein d’autres !) de changement de comportement, ça ne serait pas si mal, voire plutôt bien.

Alors cette année, j’ai drastiquement réduit ma consommation de plastique. Il n’y a aucun plastique à usage unique à la maison. Les rares fois où je récupère un sac plastique, il me sert plusieurs fois.

Je trimballe toujours un ou deux totbags avec moi, pour mes courses, mes colis, etc. On privilégie l’alimentation locale et de saison, et en vrac, bio ou de l’agriculture raisonnée boycottons les produits suremballés. On ne mange quasiment plus de viande.

colibri

Même notre adorable chaton tend à être zéro déchet : il mange des croquettes bio que j’achète en vrac, et sa litière est compostable (malheureusement je suis sur liste d’attente pour le compost de mon quartier).

Nous chauffons un peu moins l’appartement. Je n’achète plus de vêtements neufs, ni même de chaussures (j’en ai tellement acheté à une époque que je pense pouvoir tenir vingt ans sans en racheter ahah). Je n’ai pas toujours été dans le même état d’esprit…

J’ai vendu ma voiture l’été dernier. Déjà, parce qu’elle me coûtait cher pour ce que je m’en servais étant donné que je suis à l’étranger six mois de l’année, et que lorsque je suis là, comme je la garais chez mes parents comme dans mon quartier de centre-ville ce n’était même pas la peine, je prenais les transports en commun parce que me taper 30 minutes de transport à l’aller et autant au retour pour rouler 5 km, ce n’était pas très rentable.

Nous tendons à nous débarrasser de tout ce qui ne nous sert pas, des vêtements que l’on conservait depuis des années sans les porter jusqu’aux objets divers. On vend, donne, partage. A l’inverse, on récupère des choses quand on en a besoin.

Mais parfois je lis le blog ou rencontre des gens qui font du zéro déchet à fond, qui n’ont plus de poubelle, je culpabilise et me dis que j’ai encore du chemin à faire.

J’ai écrit ce billet aussi un peu pour moi. Pour le relire d’ici un an, en espérant avoir fait bien plus en 2019.

Malgré tout cela, j’ai toujours un bilan carbone de merde étant donné que je prends des vols long courrier tous les trois pour rejoindre ma base loin de tout. Mais j’essaie de faire ma part.

Spread the world !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

11 commentaires pour “Noël en transition

  1. Ça fait plaisir de lire que tu te dirige vers le zéro déchet. Niveau consommation de vétement, le top est de ne plus en mettre 😀
    Vacances naturistes depuis des années et dans une semaine, réveillon naturiste.
    On ne sait tellement pas quoi se mettre qu’on ne mettra rien !
    Profite bien de ces bons moments, votre annonce sera forcément une bonne nouvelle pour tout le monde.
    Désolé d’avance pour les cadeaux que vous allez recevoir et qui ne servent à rien !

  2. C’est top de lire un billet comme ca, plus de foie gras aussi , mon frere m’a montré un reportage, il y a quelques années et depuis je suis dégouté, la viande rouge ca va venir mais c’est plus dur je trouve..

  3. Oui je suis d’accord avec le zéro déchet mais je rajouterais le manger bio et locale (circuit court) c’est aussi essentiel 🙂 surtout après le nouveau cash sur le thon !!

Répondre à Manon Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut